Accueil Agenda > ARBORETUM > GRANDS JARDINIERS > PERSONNALITES DU PAYSAGE > André LE NOTRE (1613-1700)

Mis à jour le 23/01/2013

André LE NOTRE (1613-1700)

Fils de Jean Le Nôtre, qui avait la charge du parterre des Tuileries, filleul de la femme de Claude Mollet, grand jardinier dessinateur du 17ème siècle, André Le Nôtre a vu le jour dans une lignée de grands jardiniers et a su montrer très jeune des dispositions pour l’art des jardins. Il peint, dessine, apprend l’hydrologie, les mathématiques, l’architecture et dès l’âge de 24 ans, étudiant accompli, il succède à son père comme jardinier du roi aux Tuileries.
Sa notoriété est depuis toujours intimement liée à l’histoire de France et dès 1625 il devient dessinateur des plants (plantations) et Jardins du Roi. Gaston d’Orléans fait appel à lui pour les jardins du Luxembourg. Il aménage les jardins de l’Orangerie à Fontainebleau où Fouquet le remarqua et fit appel à lui pour sa magnifique propriété de Vaux le Vicomte. 
Son renom s’étendit à l’Europe entière sans pour autant perdre de son caractère agréable et qu’il fasse mentir son surnom de "bonhomme Le Nôtre". 

Il meurt à l’âge de 87 ans, sans descendants directs. 

puceTitre.pngHistoire d’un grand jardinier

Sa notoriété est depuis toujours intimement liée à l’histoire de France et dès 1648 il devient dessinateur des plants et Jardins du Roi. Gaston d’Orléans fait appel à lui pour les jardins du Luxembourg. Il aménage les jardins de l’Orangerie à Fontainebleau où Fouquet le remarqua et fit appel à lui pour sa magnifique propriété de Vaux le Vicomte.
Son renom s’étendit à l’Europe entière sans pour autant perdre de son caractère agréable et qu’il fasse mentir son surnom de "bonhomme Le Nôtre".

Il meurt à l’âge de 87 ans, sans descendants directs. Sa notoriété est depuis toujours intimement lié à l’histoire de France et dès 1648 il devient dessinateur des plants et Jardins du Roi. Gaston d’Orléans fait appel à lui pour les jardins du Luxembourg. Il aménage les jardins de l’Orangerie à Fontainebleau où Fouquet le remarqua et fit appel à lui pour sa magnifique propriété de Vaux le Vicomte.
Son renom s’étendit à l’Europe entière sans pour autant qu’il en perde son caractère agréable et qu’il fasse mentir son surnom de "bonhomme Le Nôtre".

Il meurt à l’âge de 87 ans, sans descendants directs.

L’épitaphe aposée en son honneur en l’Eglise Saint-Roch à Paris, résume très bien le personnage et la vie de André Le Nôtre :

"Ici repose le corps d’André LE NOSTRE Chevalier de l’ordre de St Michel, Conseiller du Roi, Contrôleur Général des Bâtiments de Sa Majesté, Art et Manufactures de France et préposé à l’embellissement des Jardins de Versailles et autres maisons royales.
La force et l’étendue de son génie le rendaient si singulier dans l’art du jardinage, qu’on peut le regarder comme en ayant inventé les beautés principales et porté toutes les autres à leur dernière perfection.
Il répondit en quelques sorte, par l’excellence de ses ouvrages, à la grandeur et à la magnificence du monarque qu’il a servi et dont il a été comblé de bienfaits.
La France n’a pas seule profité de son industrie, tous les princes de l’Europe ont voulu avoir de ses élèves et il n’a point eu de concurrent qui lui fut comparable.
Il naquit en l’année 1613 et mourut dans le mois de septembre de l’année 1670"

puceTitre.pngSources et liens

Pour mieux connaitre ses oeuvres :

http://www.lenotre.culture.gouv.fr/
http://www.chateauversailles.fr
http://www.vaux-le-vicomte.com/

puceTitre.pngLes rencontres André Le Nôtre

A l’occasion de la célébration des 400 ans de la naissance d’André Le Nôtre en 2013, l’interprofession, les fédérations et les partenaires du monde du paysage ont organisé les "1eres Rencontres André Le Nôtre" qui se sont déroulées du 1er au 3 juillet 2013 à Versailles.
Ces journées visaient à promouvoir les métiers de l’horticulture et du paysage.