Accueil Agenda > ARBORETUM > GRANDS JARDINIERS > PERSONNALITES DU PAYSAGE > Harold PETO (1854-1933)

Mis à jour le 10/09/2013

Harold PETO (1854-1933)

Harold PETO était un architecte qui vécut entre le 19ème et le 20ème siècle. Son travail d’aménagement et de création de jardins se développa à partir des années 1900 et continua jusqu’à sa mort. Malgré ses nombreux voyages dans le monde entier, c’est l’influence de la renaissance Italienne qui a principalement guidée ses aménagements de jardins. Sa grande expérience en architecture lui permettra d’inclure avec goût dans ses jardins des bâtis tels qu’un cloitre et une loggia à Iford Manor par exemple

puceTitre.pngBiographie

Harold Peto est né en Angleterre dans le Suffolk en 1854. Son père, Sir Samuel Peto, était un riche entrepreneur du bâtiment, qui permis au jeune Harold, malgré ses treize frères et sœurs de faire ses études à Harrow.

Dès l’âge de 17 ans, en 1871, il s’associe à l’architecte Aquarelliste et Graveur Ernest Georges (1839-1922) de 15 ans son ainé. Cette collaboration qui durera plus de 20 ans se termina lorsqu’ Harold Peto décida de quitter Londres et de se consacrer désormais exclusivement à la conception des jardins et à la décoration intérieure.

Ayant beaucoup voyagé en Italie, Harold Peto va largement s’inspirer de la Renaissance Italienne pour l’aménagement de ses jardins et en particulier pour le domaine d’Iford Manor qu’il acquière en 1899 au Sud Est de l’Angleterre.
Toute sa vie il travaille à l’aménagement de ce jardin qui deviendra un havre de paix et qui, bien que largement inspiré des jardins italiens structurés, est en parfaite harmonie avec la nature environnante.
Avec la mise en scène de larges allées, de statues, de bassins et piscines, mais aussi d’une loggia et d’un cloître, il créera dans ce domaine de 2 hectares aménagé en terrasses, une belle alliance entre le végétal et le minéral.
En effet, malgré ses préférences pour les jardins classiques composés de cyprès alignés, de buis, de plates-bandes géométriques et pauvres en fleurs, il a su s’ouvrir à d’autres courants artistiques et utiliser les techniques paysagères de Gertrude Jekyl ou de William Robinson pour parfaire ses réalisations dont Iford Manor est un bel exemple.

 [1]

Tout au long de sa vie, Harold Peto a bénéficié d’une belle renommée en tant qu’architecte paysagiste et a contribué à la création de nombreux jardins tels que les fameux jardins du parc de Buscot, de West Dean , en Angleterre ou de l’ile d’Ilnacullin (Garinish) en Irlande.
Il intervient également dans les jardins de plusieurs villas prestigieuses dans le sud de la France, principalement à St Jean Cap ferra et à Cannes dont :

puceSStitre.pngVilla des Cèdres en 1904
puceSStitre.pngVilla Isola Bella en 1910
puceSStitre.pngVilla de France en 1911
puceSStitre.pngVilla Eiffel en 1920

Il est mort en à l’âge de 79 ans dans sa demeure d’Iford Manor qu’il léguera à son neveu Sir Michael Peto.
Depuis 1965 le domaine appartient à Mme Elisabeth Cartwright-Hignett et se visite.

puceTitre.pngSources et liens

Le site d’Iford Manor