Accueil Agenda > ART ET TECHNIQUE > AMENAGEMENTS PAYSAGERS > ECLAIRAGE DE JARDIN > Eclairage de jardin

Mis à jour le 07/02/2013

Eclairage de jardin

Pourquoi éclairer un jardin ?
• Sur le plan de la sécurité : Un éclairage de qualité, fonctionnel et rassurant permet de suivre les allées, de repérer les escaliers, de trouver ses clefs et la serrure. Un éclairage de jardin peut aussi avoir un effet dissuasif pour les visiteurs nocturnes indésirables.

• Confort de vie : L’éclairage permet de profiter en soirée de son jardin et en augmente ainsi la durée d’utilisation ; soirée entre amis, repas romantique ou baignade nocturne...

• Mise en valeur esthétique du jardin, des végétaux, de l’habitation : Un éclairage bien étudié transforme radicalement le jardin en lui donnant de nouvelles perspectives, de nouveaux points d’intérêt.

Il doit surprendre, ravir et favoriser la rêverie.

puceTitre.pngConception du projet

puceStitre.pngDes précautions sont à prendre dans la conception du projet :

puceSStitre.pngRespecter le voisinage en évitant des éclairages trop puissants ;
puceSStitre.pngPas de projecteur mal orienté pouvant gêner les conducteurs sur les routes à grande circulation ;
puceSStitre.pngPenser à minimiser la consommation électrique en utilisant un appareillage économique et des systèmes automatiques ;
puceSStitre.pngEviter les installations de type « fête foraine ».

Il est préférable de conserver les effets mystérieux et surprenants d’un jardin de nuit, éclairé judicieusement et où la lumière joue avec les ombres et les zones de noir profond.

puceTitre.pngEtude technique

puceStitre.pngEn premier lieu, vérifiez que le compteur EDF supportera la puissance demandée par la nouvelle installation. Dans le cas contraire le client devra augmenter son abonnement.

puceStitre.pngRéalisez un plan d’éclairage précis qui devra être validé par le prestataire électricien. En le rapprochant du plan d’arrosage, vérifiez que les arroseurs ne soient pas face aux luminaires. Evitez aussi l’éblouissement des utilisateurs du jardin.

puceStitre.pngIntégrez les différents éléments du système d’éclairage selon les attentes du client : style esthétique, économique, écologique, qualité de luminosité.

Il est essentiel de connaitre les gammes d’éclairages proposés sur le marché, leurs capacités et leurs caractéristiques.
un accent doit être porté sur la protection mécanique et l’étanchéité du matériel installé ; Les pannes électriques proviennent souvent d’un défaut d’isolation.

puceStitre.pngPrévoyez des bornes de prise de secteur afin de pouvoir brancher des équipements électriques divers comme un éclairage d’appoint.

puceStitre.pngPrévoyez les systèmes d’automatisation : Détecteur de présence ou de mouvement, capteurs crépusculaires, horloge, automatisme permettant de créer des scenarii lumineux changeant selon l’occupation du lieu, de l’heure, de la saison…

Il est aussi possible de coupler l’installation d’éclairage avec la sonorisation du jardin.

puceStitre.pngIdentification des zones à éclairer.

puceSStitre.pngZones nécessitant un éclairage fonctionnel :


  • - Portail ;
  • - Allées piétonnes et circulations ;
  • - Escaliers et entrée du bâtiment ;
  • - Accès aux dépendances, terrasses, piscine.
puceSStitre.pngZones nécessitant un éclairage esthétique, mettant en valeur :


  • - Un bâtiment ;
  • - Une scène du jardin ;
  • - Un arbre remarquable ;
  • - Un alignement.

puceStitre.pngLe choix des lampes

puceSStitre.pngLe fluo compact

Les lampes "économie d’énergie" sont de faible puissance. Elles sont suffisantes pour le balisage des allées,

puceSStitre.pngLes diodes électroluminescentes (LED)

Pour une utilisation nécessitant une faible ou moyenne puissance. Elles sont destinées aux éclairages ciblés, ponctuels ou pour le balisage. Ses avantages sont la petite taille des appareillages qui les rend facile à dissimuler, une très faible consommation d’énergie et une longue durée de vie. Par contre le coût d’achat du matériel est élevé.

puceSStitre.pngLes iodures métalliques

Le rendement reste intéressant pour les utilisations nécessitant une petite comme une grande puissance. Même si le coût d’achat est élevé ce sont les plus économiques sur le plan du fonctionnement ; un projecteur équipé d’une lampe aux iodures métalliques de70w équivaut à un projecteur avec un lampe halogène de 500w.

Les lampes incandescentes (halogène) sont à bannir pour leur faible rendement.

Dans le cadre de l’aménagement paysager, les travaux d’éclairage de jardin doivent s’intégrer au chantier tout au long des différentes tranches : terrassement et pose des canalisations d’arrosage automatique (Il sera possible de profiter des mêmes tranchées mais en respectant des profondeurs différentes), maçonneries prévoyant les plots qui supporteront bornes et luminaires (Les gaines pourront être intégrées dans les dalles béton et les fonds de forme des allées).
Les finitions du chantier intégreront la pose des luminaires, les raccordements, les réglages et les essais d’éclairage.

Les chantiers réalisés en hiver sont plus pratiques car ils permettent d’effectuer les essais dès 18 heures au lieu de 23 heures en été.

puceTitre.pngRéglementation

L’installation doit être conforme à la norme NF C 15-100 des installations électriques à basse tension (230V) (ou NF C 17 200 pour les espaces publics).

Conservez la maîtrise du chantier et la conception esthétique de l’éclairage tout en confiant la réalisation technique des raccordements basse tension (230V), dans le respect des normes réglementaires, à une entreprise électrique sous-traitante. Exigez de votre sous-traitant ses habilitations et ses attestations d’assurances.
Vous assurerez dans votre marché, la réalisation des tranchées, l’installation des gaines et des filets avertisseurs, la pose des regards de tirage, la construction des plots en béton, la pose des différents luminaires et leur raccordement si ceux ci sont en très basse tension.
Ces installations peuvent se coupler avec la pose d’un arrosage automatique.

puceStitre.pngMême si vous déléguer le raccordement de l’installation électrique, il peut être utile de connaitre les principes de base des règles de sécurité afin d’assurer un contrôle sérieux du sous-traitant,.

puceSStitre.pngL’installation électrique de l’éclairage de jardin doit être raccordée à partir du tableau général de répartition des circuits.
puceSStitre.pngAu plus simple ; une protection différentiel de 30 mA en tête du circuit permet protéger les personnes en cas de contact accidentel avec une pièce défaillante. Pour éviter les déclenchements intempestifs due à l’humidité et aux variations de températures il peut être préférable de multiplier les protections différentiels en fonctions du nombre de ligne. A partir des différentiels, il est possible de créer un ou plusieurs départs de lignes qui seront-eux même protégés par des disjoncteurs de 10 A pour les circuits d’éclairage et de 16 A pour ceux qui alimentent les prises de courant.
puceSStitre.pngAttention, utiliser de la très basse tension (12V, 24V) présente des risques pour un technicien non averti.

Pour exemple :
Un projecteur de 500W en 12V aura une intensité de 40 Ampères. La section du fil pour l’alimenter ne devra pas être inférieur à 10 mm² sous peine de surchauffe, voire d’incendie.
Un projecteur de 500W en 230V aura une intensité de 2 Ampères. Une section de fil de 1,5 mm² sera suffisante pour l’alimenter en toute sécurité.

puceSStitre.pngPour assurer le bon fonctionnement de la protection différentiel, chaque ligne doit être raccordée à la barrette de la mise à la terre.
puceSStitre.pngLes tranchées sont réalisées à une profondeur de 0,80 m. Il faut éviter de blesser les racines des végétaux en place.
puceSStitre.pngUne gaine annelée TPC avec aiguille de diamètre adapté est noyée dans 0,25 m de sable et un filet avertisseur rouge et déroulé à 0,20 m au dessus.
puceSStitre.pngUn plan précis des tracés des lignes doit être établi et confié au client.


puceTitre.pngSources et liens

Syndicat de l’éclairage vous pouvez consulter et télécharger dans la rubrique "nos publications" les dossiers "Eclairage des piscines", "Eclairage des jardins, terrasses et balcons", "Paysage et éclairage".

Association Française de l’Eclairage (AFE) : Documentation, formations et habilitations électrique.

Norme AFNOR

Magazine "Matériel et Paysage" N° 77 Août septembre 2011

Magazine "Profession Paysagiste" Mars 2012

Pour un éclairage plus respectueux de l’environnement : Cahier technique de recommandations pour l’éclairage extérieur - 2013