Accueil Agenda > ART ET TECHNIQUE > AMENAGEMENTS PAYSAGERS > ETUDE DU TERRAIN ET PLANS > Réalisation des esquisses et plans

Esquisse - plan - avant-projet
Mis à jour le 28/01/2013

Réalisation des esquisses et plans

Après avoir récolté l’ensemble des exigences et des attentes du client, puis avoir réalisé les relevés et métrés du terrain, il vous faut concevoir l’esquisse et les plans du jardin. Ces documents vous permettront de présenter votre projet tant sur son aspect esthétique que technique.
L’esquisse vous servira aussi à établir l’organisation du chantier et le devis final.
Elle peut être accompagnée de variantes esthétiques et économiques permettant de proposer plusieurs options au client qu’il sélectionnera selon ses préférences et son budget. Votre client pourra ainsi visualiser clairement son jardin.
C’est une étape importante qui va conditionner le bon déroulement du chantier et qui établit entre votre client et vous les bases du contrat.

puceTitre.pngRéalisation de l’esquisse et des plans

Pour la réalisation de cette esquisse et des plans qui l’accompagnent plusieurs solutions sont possibles :

puceStitre.pngConfiez le projet à un prestataire « Paysagiste Concepteur » qui vous réalisera les plans et les esquisses avec un rendu professionnel. Ces documents nécessitent un travail important dont le coût ne peut être amorti que pour des projets à forte valeur ajoutée.

puceStitre.pngRéalisez vous-même cette étude. Une solide connaissance des principes de conception d’un jardin sont nécessaires ; l’histoire et les styles de jardins, les règles de composition ainsi que les bases du dessin.

puceStitre.pngIl n’est pas toujours aisé de valoriser sa créativité sur un papier à dessin. Si c’est votre cas il reste possible d’utiliser un logiciel de dessin de type (Autocad, Jardi-cad, Design-Flore, SketchUp ou autres...). Selon le logiciel, la prise en main est plus ou moins facile mais après cette phase de formation, la conception du plan sera toujours plus rapide. L’investissement reste abordable et si le rendu numérique manque de naturel, l’effet esthétique apporte un plus commercial indéniable.

Pour vous aider dans ces approches nous pouvons vous conseiller le livre de « DESSIN - JARDIN » de JC Pamelard. C’est un ouvrage complet et pédagogique.

puceTitre.pngLes plans techniques

Sur les plans sont toujours indiqués :

puceStitre.pngL’orientation, un symbole indique le nord.

puceStitre.pngL’échelle afin de connaître le rapport entre la mesure reportée sur le plan et la même mesure de cette longueur sur le terrain. Exemple : 1/200 nous indique que 1 centimètre sur le plan correspond à 200 cm sur le terrain.

puceStitre.pngUne légende précisant les symboles utilisés sur le dessin ou le plan.

Parmi les plans techniques choisissez ceux qui seront les plus pertinents pour votre projet :

puceSStitre.pngPlan coté : Plan du terrain sur lequel les courbes de niveau et les points d’altitude relevés sur le terrain sont représentés ainsi que leur situation précise.
puceSStitre.pngProfils : Ou "coupes du terrain" permettent de se représenter l’importance des pentes et les difficultés du relief. Ce type de plan permet de justifier des aménagements comme les escaliers, les talus, les murets de soutènement.
puceSStitre.pngL’esquisse du jardin : C’est une ébauche qui reprend le style du jardin recherché, les différents aménagements répondant aux besoins du client, les circulations, les terrasses… C’est l’ossature du projet dans lequel vous investissez toutes vous connaissances artistiques et techniques.

puceTitre.pngL’avant projet

Il sera constitué par un dessin et plusieurs variantes. Ce dessin simplifié mais de qualité peut être coloré, assorti de coupes et de croquis. Il pourra être présenté au client pour qu’il puisse affiner son choix. Assorti d’un devis sommaire et de ses variantes il augmentera vos chances de répondre précisément à son attente et à son budget et vous permettra de remporter sa confiance.

puceTitre.pngLe projet d’exécution

C’est un document technique comportant plusieurs plans selon la complexité du projet :

puceStitre.pngLe plan d’exécution du tracé :

Il permettra de reporter le dessin du jardin sur le terrain. Il décompose les zones du jardin en figures géométriques qui seront une aide lors de l’implantation des éléments constitutifs au jardin. Il est construit à partir de repères fixes (maison, arbre existant, bord de route).

puceStitre.pngLe plan de terrassement :

Il est construit à partir d’une cote fixe qui sert de point de référence (exemple : seuil de portail) et précise les zones à décaisser et à remblayer, les levées de terre, en indiquant leur hauteur, les vallonnements, les changements de pente. Il est complété par des profils qui indiqueront au conducteur d’engin chargé du terrassement, le relief qu’il doit réaliser.
Si un apport de terre est nécessaire, le plan de terrassement précisera pour chaque zone le niveau du sol avant remblaiement :

puceSStitre.pngGazon de - 0,20 à - 0,30 m
puceSStitre.pngArbustes de -0,50 à -0,80 m
puceSStitre.pngAllées piétonnes de -0,10 à -0,20 m
puceSStitre.pngCirculation véhicules légers de -0,20 à -0,30 m
puceSStitre.pngTerrasse de -0,10 à -0,20 m
puceSStitre.pngBassin de -0,60 à -1,20 m

Il prévoira aussi les fosses de plantation des arbres et leurs volumes en fonction des dimensions des sujets.

puceStitre.pngLe plan des circulations et des maçonneries :

Il indique l’implantation et le tracé précis de chaque ouvrage en précisant les différentes dimensions et cotes. Mais aussi les matériaux utilisés et l’ensemble des détails techniques : profondeur des fondations, drainage, ferraillage, appareillage des pierres, type de joints…Il est accompagné de plans en coupe ou de perspectives pour une meilleure compréhension du résultat escompté.

puceStitre.pngLe plan de plantations  :

Il indique le tracé des massifs et l’implantation des sujets en isolé. Les végétaux sont symbolisés selon leur groupe (arbres, conifères, arbustes, grimpants, rosiers, vivaces…) par une forme simple, accompagnée d’un numéro qui renvoi à l’Etat de Plantation. On retrouve dans cet Etat le nom latin de l’espèce ainsi que le nom commun, la variété, la couleur et la quantité.

puceStitre.pngCes plans de base peuvent être complétés par :

puceSStitre.pngLe plan des réseaux de collecte des eaux pluviales (EP) en provenance des circulations et terrasses ;
puceSStitre.pngLe plan de l’arrosage automatique qui nécessite une étude spécifique.

Il est parfois indispensable de dresser un plan de l’ensemble des canalisations existantes (eaux pluviales, eaux usées, électricité, gaz et téléphone) afin d’éviter tout risque d’accident durant les travaux de terrassement. Ce plan peut reprendre les indications données par les exploitants de réseaux suite à la Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux (DICT).

En tout état de cause, il est possible de regrouper en un seul document plusieurs plans différents. L’essentiel est que leur lecture reste aisée.

puceTitre.pngSources et liens

DESSIN-JARDIN – JC Pamelard