Accueil Agenda > ART ET TECHNIQUE > AMENAGEMENTS PAYSAGERS > MAÇONNERIES PAYSAGERES > Rocailles

rocaille - rochers - pierres - éboulis - enrochement
Mis à jour le 26/01/2013

Rocailles

La rocaille est la reconstitution d’une scène paysagère naturelle de montagne avec ses dénivelées importantes et son omniprésence de roche.
La rocaille est couramment utilisée dans les jardins pour tenir les terres des talus importants ne pouvant se maintenir par une simple plantation de couvres- sol.
C’est une composition propre au jardin irrégulier et paysager.

puceTitre.pngSes atouts

Dans un jardin, une rocaille provoque toujours l’intérêt et permet une liberté de création à travers le mélange de minéral et de végétal qui peut se décliner à l’infini et par conséquent s’ajuster à tous les goûts.

Les atouts d’une rocaille sont nombreux :

puceSStitre.pngPossibilité d’intégrer des plantes de collection ;
puceSStitre.pngIntégration naturelle dans le jardin si la dénivelée le permet ;
puceSStitre.pngForte présence : la rocaille peut à elle seule être la « tête de composition » du jardin ;
puceSStitre.pngFaible coût de réalisation en comparaison d’un mur ;
puceSStitre.pngEfficacité dans le maintien des talus instables.

Pour qu’une rocaille soit réussie il faut éviter :

puceSStitre.pngLa rocaille sans justification, s’élevant seule sur un terrain plat…
puceSStitre.pngL’utilisation de roches trop petites,
puceSStitre.pngDe confondre la rocaille avec l’enrochement qui est un mur de roches appareillées sans végétation.

puceTitre.pngLe plan

Il est utile de réaliser un plan de détail de la rocaille. Il permettra de fixer les grandes lignes de réalisation, même si la présence du concepteur sur le terrain est indispensable lors du modelé du terrain et de la pose des roches.

Le plan doit préciser :

puceSStitre.pngL’implantation de la rocaille ;
puceSStitre.pngL’orientation générale ;
puceSStitre.pngLes points hauts et bas ;
puceSStitre.pngLes grandes lignes des coulées ;
puceSStitre.pngLe tracé des circulations et l’emplacement des escaliers ;
puceSStitre.pngLe tracé des ruisseaux et cascades (si nécessaire).

puceTitre.pngL’implantation et l’orientation

L’implantation proprement dite est définie par le relief du terrain et le plan général d’aménagement paysager. Il reste essentiel d’étudier son exposition afin de prévoir les plantes qui s’adapteront à ce milieu :

puceStitre.pngEst : soleil levant, le sol se réchauffe rapidement et profite du soleil le matin. A l’ombre l’après midi, les plantes sont protégées d’un dessèchement trop important ;

puceStitre.pngSud : plein soleil, chaud et sec. L’effet de chaleur est augmenté par la présence du minéral et son rayonnement. Les plantes doivent être résistantes au plein soleil et se contenter de peu d’eau ;

puceStitre.pngOuest : Soleil couchant, à l’ombre le matin et sous le feu du soleil à l’heure la plus chaude l’après midi. Ce n’est pas la meilleure exposition pour les plantes sensibles ;

puceStitre.pngNord : Froid et humide, prévoir des plantes adaptées à l’ombre des sous bois : mousses, fougères…

Certaines zones peuvent être modifiées en créant un abri parmi de gros rochers ou en plantant un végétal plus important et protecteur vis à vis des rayons du soleils.

puceTitre.pngLe drainage du pied de rocaille

La pente de la rocaille ne permet pas une bonne infiltration de l’eau.
La partie basse va donc être l’endroit où l’eau de ruissellement va s’accumuler. Selon la dimension de la rocaille, il peut être nécessaire de mettre en place un drain et de collecter les eaux excédentaires. Il est aussi possible d’utiliser cette humidité pour créer un massif pour les plantes de zone humide ou d’y prévoir un bassin.

puceTitre.pngL’enrochement

Utilisez les roches du pays où rappelant les matériaux déjà utilisés dans le bâti ou le jardin.
Les roches doivent être suffisamment imposantes pour donner un effet naturel, et présenter des faces sans trace (coup de godet d’engin, sciage…).
Les roches sont placées en commençant par le bas de la rocaille à l’aide d’un engin puis positionnées finement à l’aide d’une barre à mine.
Elles ne sont pas éparpillées sur la surface du sol mais regroupées en amas autour de la plus imposante. Des espaces vides sont réservés pour les végétaux.

Il est judicieux de s’inspirer des rocailles rencontrées dans l’environnement naturel :

puceSStitre.pngLes roches sont plantées dans le sol dans le même sens et donnent l’impression d’un affleurement ;
puceSStitre.pngC’est la face la plus naturelle et la plus arrondie qui dépasse du sol en évoquant ainsi l’érosion naturelle ;

A éviter
- Les dolmens,
- Les roches plantées verticalement
- Les pierres en bascules qui ne sont pas toujours du meilleur effet ;
- Les alignements de roches, car ils apparaissent parfois sans qu’ils soient recherchés.

Il faut privilégier la sécurité : Les roches doivent être stables et ne pas risquer de basculer.
Il est aussi possible de créer des marches d’accès facilitant le passage pour la circulation et l’entretien.
Un sentier peut parcourir la rocaille si celle-ci ne présente pas une déclivité trop importante.

puceTitre.pngLes plantations

Une fois l’enrochement terminé il est nécessaire de procéder au décompactage du sol et à un amendement en sable, terreau ou terre de bruyère selon les exigences des plantes à installer.
Les plantations doivent répondre à l’effet recherché par le concepteur :

puceSStitre.pngRocaille de plantes méditerranéennes ;
puceSStitre.pngRocaille japonaise avec ses azalées, rhododendrons, érables nains ;
puceSStitre.pngRocaille de montagne composée de nombreuses vivaces basses, de bruyères et des fameux conifères « de rocaille » ;
puceSStitre.pngRocaille de sous bois avec des roches couvertes de mousses, des fougères, des arbrisseaux ;
puceSStitre.png… /…

Attention l’arrosage est délicat car la terre ruisselle très vite sur les reliefs en pente.
Il peut être utile de prévoir un goutte à goutte intégré ou un système de tuyaux poreux ce qui évitera tout ravinement.

puceTitre.pngSources et liens

• L’entreprise de jardins et espaces verts tome 2 A. Genin et H. Champeaux
Jardins création entretien – JC Pamelard