Accueil Agenda > ART ET TECHNIQUE > AMENAGEMENTS PAYSAGERS > PRÉPARATION DU CHANTIER > Fournitures de chantier : Réception et stockage

chantier - stockage - organisation
Mis à jour le 02/03/2013

Fournitures de chantier : Réception et stockage

Une bonne organisation des approvisionnements et des manutentions sur le chantier permet d’obtenir :
• Des gains de productivité,
• Des améliorations en termes de qualité du travail réalisé,
• Une diminution de la pénibilité et des risques d’accident,
• Une moindre perte due à la casse ou aux dégradations,
• Des chantiers propres et valorisants pour l’entreprise,
• Une plus grande facilité du tri et du recyclage des déchets.

puceTitre.pngL’organisation en amont du chantier

puceStitre.pngL’organisation des approvisionnements est une étape importante à ne pas négliger pour la réalisation d’un chantier.

Il est important  :

puceSStitre.pngDe recenser les matériaux et matériels nécessaires à la réalisation de chaque ouvrage ainsi que les déchets qui seront générés et leurs moyens d’évacuation ou de valorisation,
puceSStitre.pngDe définir les dates prévisionnelles de livraison des fournitures en fonction du planning des travaux,
puceSStitre.pngDe commander les fournitures le plus tôt possible et de prévoir les approvisionnements en « juste-à-temps » selon les besoins du chantier,
puceSStitre.pngDe prévoir des zones de stockage qui permettront des manipulations mécaniques et qui faciliteront les transferts des produits,
puceSStitre.pngD’informer les chefs d’équipes et les ouvriers de l’organisation prévue et des consignes à respecter.
puceSStitre.pngDe s’assurer que les personnes qui utiliseront le matériel de manutention et de levage disposent des permis et autorisations de conduite nécessaires.
puceSStitre.pngDe vérifier les facteurs limitant l’accès au chantier par les gros porteurs (pont, rue étroite, voirie non adaptée…) et les moyens de replis pouvant être utilisés (véhicule moins lourd, autorisation de stockage sur la voie publique…)
puceSStitre.pngD’organiser les dates de livraison avec les fournisseurs.

puceStitre.pngSur les chantiers les plus importants relevant du BTP et impliquant de nombreuses entreprises ; les approvisionnements sont gérés par le Plan Général de Coordination (PGC) en matière de Sécurité et de Protection de la Santé. Ce document a pour but de coordonner les voies et zones de circulation, les conditions de manutention des matériaux, l’utilisation des engins de levage et de manutention ainsi que les zones et les conditions de stockage. Toutes les entreprises qui interviennent sur le chantier doivent se référer à ce document.

puceTitre.pngLe démarrage du chantier

Dés que le chantier démarre, la zone de stockage des matériaux doit être identifiée et balisée. Son organisation doit différencier les voies piétonnes et les circulations des engins afin d’éviter les accidents.

puceStitre.pngLa zone de stockage sera aménagée

puceSStitre.pngNivellement, apport de tout venant, compactage assurant la stabilité et la propreté de l’espace.
puceSStitre.pngClôtures et panneaux interdisant l’accès aux personnes étrangères au chantier,
puceSStitre.pngBalisage indiquant les sens de circulation et les consignes de sécurité.

puceStitre.pngLa réception des travaux sera réalisée par un chef d’équipe qui controlera :

puceSStitre.pngLe bon état des produits
puceSStitre.pngLa quantité livrée qui sera comparée à la quantité commandée

S’il y a des écarts, ils seront notés avant la signature du bon de livraison puis communiqués au chef de chantier ou au chef d’entreprise.

puceStitre.pngLe rangement des palettes de matériaux doit être organisé

puceSStitre.pngEn fonction des besoins du chantier mais aussi de la fragilité des produits (les plus fragiles sont placés en dehors des voies de circulation et de manœuvre des engins).
puceSStitre.pngMettre suffisamment d’espace entre les palettes afin que la manutention d’une palette n’altère pas les produits stockés à proximité.
puceSStitre.pngAfin d’économiser de la place, il est possible de gerber les palettes des produits les plus stables (pavés, parpaings…). Pour des raisons de sécurité il faut se limiter à une hauteur de deux palettes. En effet, sur des sols meubles, le risque de basculement augmente dangereusement sur des hauteurs supérieures.
puceSStitre.pngIl est nécessaire de prévoir des bâches pour les produits craignant la pluie (ciment, chaux, engrais, semence de gazon…)

puceStitre.pngLes produits dangereux et les carburants

puceSStitre.pngLes produits dangereux et les carburants stockés sur le chantier entraînent des contraintes de protection importante. Il est donc préférable de les transférer chaque jour.

Toutefois, il est possible d’utiliser une citerne de carburant fixée sur une remorque ou installée dans la benne d’un véhicule. Ces citernes doivent répondre aux normes réglementaires.

puceSStitre.pngConcernant les produits dangereux (phytopharmaceutiques) ils doivent être stockés dans une armoire spécifique fermée à clef, à l’abri des intempéries et en dehors des lieux de vie du personnel.

puceTitre.pngÉvacuation des déchets

Pour que le chantier reste propre, présentable et pratique ; il est indispensable de prévoir une déchetterie, si petite soit elle : poubelle de 80 litres ou benne de 12 m3 ! (voir la mémofiche Paysaguide : Valorisation des déchets)

Il est possible de mettre en place une organisation de tri des déchets :

puceSStitre.pngLes déchets verts sont évacués vers une plate forme de compostage et les broyats fins peuvent être incorporés au sol directement sur place,
puceSStitre.pngLes pierres et les gravats inertes seront évacués,
puceSStitre.pngLa terre excédentaire provenant des terrassements peut servir pour les remblais sur le chantier,
puceSStitre.pngLes palettes sans consigne sont récupérer par des organismes spécialisés
puceSStitre.pngLes déchets divers sont éliminés par les filières traditionnelles (métaux, cartons, bois, plastiques, déchets ultimes...)

Le cas particulier des végétaux est traité dans la mémofiche spécifique « Végétaux : Réception et stockage" – Paysaguide.com »