Accueil Agenda > ART ET TECHNIQUE > ENTRETIENS PAYSAGERS > LES GAZONS > Réalisation de la tonte

Mis à jour le 22/06/2013

Réalisation de la tonte

Beaucoup pensent et disent que la tonte d’un gazon est à la portée de tous et qu’il suffit de pousser une tondeuse.
La réalité n’est pas si simple, car pour conserver un gazon en bonne santé, esthétique, mais aussi résistant à l’envahissement des adventices et à la sécheresse il est nécessaire d’avoir des connaissances en botanique, des compétences en mécanique et un savoir-faire dans la méthode de travail.

puceTitre.pngLa réalisation de la tonte

puceStitre.pngL’organisation des travaux

puceSStitre.pngRéalisez un calendrier de tonte correspondant aux attentes du client qui ménage des plages libres pour une plus grande réactivité en cas d’intempéries ;
puceSStitre.pngLocalisez sur une carte les chantiers de tonte et mettez en place une tournée afin d’optimiser les coûts de déplacement ;
puceSStitre.pngPlanifiez le suivi et la maintenance préventive du matériel ;
puceSStitre.pngFormez le personnel saisonnier aux travaux de tonte dés le démarrage de l’activité ;

puceStitre.pngL’intervention sur le chantier

puceSStitre.pngContrôle visuel de l’état de la parcelle à tondre, ramassage des papiers et objets divers.
puceSStitre.pngOrganisation de l’équipe selon les compétences des salariés ; tondeuse autoportée, tondeuse autotractée, rotofil, ramassage des déchets verts, nettoyage de finition.
puceSStitre.pngRéglage de la hauteur de coupe en fonction de la hauteur du gazon et du résultat escompté (4 à 5 cm pour les gazons d’agréments). Les dernières coupes de printemps et d’automne doivent être légèrement plus hautes pour permettre au gazon de résister aux conditions climatiques difficiles (chaleur, sécheresse, grands froids).
puceSStitre.pngLors de la tonte prendre soin à :

- Eviter les projections d’herbe sur les allées, dans les massifs, contre les murs, sur les véhicules en stationnement ;

- Adapter la vitesse de tonte à la hauteur du gazon, à son taux d’humidité afin de préserver la qualité du travail réalisé : plus l’herbe sera haute ou humide plus la vitesse sera réduite.

- Pour des raisons de sécurité, il faut aussi diminuer la vitesse de tonte lorsque le terrain est très accidenté ou en pente ;

- Surveiller continuellement le bon chevauchement du plateau de coupe avec le passage précédent ainsi que le niveau de remplissage du bac de ramassage ;

- Avec les tondeuses autoportées, éviter de faire des manœuvres sur une petite surface car les roues ont tendance à arracher le gazon, surtout avec les engins à quatre roues motrices ;

- Avec les tondeuses autotractées, débrayer les roues motrices avant d’effectuer une manœuvre pour éviter, là aussi, l’arrachement du gazon ;

- Si l’herbe est haute, il est préférable de réaliser les finitions au rotofil avant la tonte. L’herbe coupée sera ainsi ramassée avec le passage de la tondeuse. Dans le cas contraire le rotofil effectue les finitions après le passage de la tondeuse. Afin d’éviter de « peler » le gazon et les projections de pierres, le rotofil doit être maintenu à la même hauteur que celle des tondeuses. Pour éviter les projections dangereuses, il existe des machines équipées d’une tête faucheuse à la place de la bobine de fil. L’herbe est seulement coupée sans être éjectée.

- Une fois la tonte terminée, le matériel de tonte est nettoyé, rangé dans le véhicule et sanglé. Les allées sont balayées à l’aide d’un souffleur et les déchets sont ramassés et évacués.

- En cas de forte chaleur, il est important de nettoyer régulièrement les grilles de ventilation des tondeuses autoportées afin d’éviter une surchauffe du moteur.

puceTitre.pngLa sécurité du personnel

La tonte des gazons est une activité à risques :


puceTitre.pngSources et liens

Société Française des Gazons