Accueil Agenda > MATERIELS ET BATIMENTS > MATERIELS > ENTRETIEN > Tondeuses autoportées

Gazon - Pelouse - Tondeuse autoportée - Entretien - Tondeuse - Tonte
Mis à jour le 21/06/2013

Tondeuses autoportées

Le choix d’une tondeuse autoportée passe avant tout par une analyse détaillée des chantiers sur lesquels elle sera utilisée.
Pour cela, les chantiers de tonte doivent être classés :
Selon leur surface afin de déterminer la largeur de coupe et la puissance de la machine (inférieur à 1 000 m², de 1 001 à 5 000 m², de 5 001 à 10 000 m², de 1 à 5 ha, de 5 à 10 ha et 10 ha et plus).
Selon leur spécificité afin de sélectionner les caractéristiques incontournables de la tondeuse (fréquence de tonte, type de graminées, pente, état du sol, sinuosité des contours, présence de nombreux végétaux en isolés) .
Etudiez aussi les facteurs liés au fonctionnement interne de l’entreprise :
Capacités de charges des véhicules et des remorques dont vous disposez
Les salariés ont-ils des permis EB ?
La surface de stockage du matériel est elle suffisante ?
Les capacités financières de l’entreprise permettront-elles d’assurer l’investissement et la maintenance de la tondeuse autoportée ?

Bien choisir une tondeuse autoportée c’est se poser les bonnes questions :
Faut-il une machine polyvalente ou plusieurs modèles différents adaptés aux configurations des différents chantiers ?

puceTitre.pngDifférents types de machines

puceStitre.pngTracteur tondeuse :

C’est un tracteur spécifiquement dédié à la tonte même si certains sont équipés d’une prise de force arrière qui permet d’adapter certains accessoires comme un bac de ramassage ou un épandeur à engrais.
Le plateau de coupe est central, il est disposé sous le ventre du tracteur.

Les avantages :
- la simplicité de construction ;
- la rusticité ;
- le prix abordable.

Les inconvénients :
- Qualité de coupe moyenne car les roues avant roulent sur le gazon et couchent l’herbe avant de la tondre ;
- Rayon de braquage long, ce qui complique les manœuvres ;
- Maintenance du plateau de coupe peu pratique.

puceStitre.pngTondeuse à rayon de braquage zéro :

Sur des chantiers aux contours sinueux, le rendement est supérieur à 20% par rapport à une tondeuse frontale. Cette tondeuse se faufile et excelle sur les terrains très encombrés. Très compacte, pilotée par manette au lieu d’un volant, les roues arrières son motrices et le plateau de coupe déporté sur l’avant est supporté par deux roues libres.
Attention aux pentes car le blocage des roues motrices lors d’un virage peut entraîner un départ en « luge ».

Les avantages :
- Bonne qualité de travail ;
- Très maniable ;
- Bonne visibilité sur le plateau de coupe ;
- Maintenance facilitée par la situation du plateau à l’avant et son basculement sans démontage.

Les inconvénients :
- Nécessite une formation de prise en main ;
- Sensible à l’effet "de luge" dans les pentes ;
- Son extrême maniabilité peut entraîner une conduite plus brusque et une augmentation de la fatigue ;
- Peu adaptée pour les très grandes surfaces.

puceStitre.pngTondeuse frontale :

Le plateau de coupe est disposé à l’avant de la machine ce qui permet une bonne visibilité sur le travail.
Il est porté par deux roues folles qui ne couchent pas l’herbe d’où une très bonne qualité de coupe.
Les roues directrices sont à l’arrière de la machine ce qui apporte de la précision à la conduite.
Le moteur est à l’arrière (type « Riders ») et équilibre le poids du plateau.
C’est la machine de référence pour la tonte des gazons. Elle se décline en de nombreuses variantes tant en puissance, qu’en largeur de coupe.
Les options d’équipements sont aussi très nombreuses : 4 roues motrices, bac de ramassage, kit mulching, cabine, lames hélicoïdales pour gazon soigné, tondo-broyeur à axe horizontal pour fauche de prairie …

puceStitre.pngTondeuses attelées sur tracteur :

Ce sujet sera traité dans le dossier des outils attelés au tracteur

puceTitre.pngQuelles sont les qualités essentielles nécessaires à une tondeuse autoportée ?

Sécurité et protectioncommencez par celle-ci car c’est la question éliminatoire : Exigez un engin aux normes CE et des équipements de protection solides, fonctionnels, pratiques et difficilement démontables.
Rayon de braquage Plus le rayon de braquage est court plus vous travaillerez facilement sur des chantiers aux contours sinueux et sur les pelouses très arborées.
Maniabilité Facilité de prise en main, polyvalence sur les grandes et les petites surfaces, assistance à la conduite (direction assistée).
Visibilité sur le travail Le plateau de coupe à l’avant offre la meilleure visibilité mais une plus grande fragilité en cas de choc.
Siège Le conducteur passera de nombreuses heures sur sa machine. Le siège doit être bien suspendu, réglable, confortable, équipé de repose-bras.
Pédales et manettes Facilement accessibles, identifiées, précises.
Cabine En option, c’est le must du confort. Pas toujours pratique pour les zones très arborées.
Bruit et vibrations C’est un bon indicateur de la qualité de l’étude, de la conception de la machine et du montage en usine. Si les bruits et les vibrations sont importants lorsque la machine est neuve il est probable que cela ne s’arrange pas avec le temps.
Arceau de sécurité fixe ou escamotable La règlementation l’impose lorsque la tondeuse autoportée dépasse les 600 kg à vide. Il doit être homologué, "les bricolages maison" sont à proscrire.
Hauteur des roues et capacité de franchissement des bordures Indispensable en milieu urbain et pour les espaces verts d’usine où la machine doit en permanence passer d’une parcelle à l’autre en franchissant des voies de circulation. Dans ces conditions une bonne capacité de franchissement limitera les risques de blocage du plateau de coupe sur la bordure mais aussi le patinage des roues ainsi que les multiples chocs.
Dénivelé et pente C’est la capacité dont dispose la machine à travailler en sécurité dans les pentes. La présence de quatre roues motrices, l’équilibre de la machine mais aussi sa largeur sont de bons garants pour travailler dans des pentes dont le degré reste conforme aux préconisations du constructeur. Il faut connaître les limites de la machine, en informer le personnel et faire respecter les consignes de sécurité. Dans le cas de fortes pentes investissez dans une machine spécifique ou sous-traitez cette partie du chantier à une entreprise spécialisée.

puceStitre.pngPlateaux de coupe :

puceSStitre.pngA lames rotatives : c’est le type le plus fréquent, polyvalent, solide, maintenance aisée, faible coût. Il existe en de multiples largeurs ;
puceSStitre.pngA lames hélicoïdales : C’est celui qui offre la meilleure qualité de coupe et la possibilité de tondre à de très faibles hauteurs. Les gazons doivent être parfaits, sans pierres, sans déchets. L’affutage des lames est plus complexe. Il existe aussi en plusieurs largeurs. A réserver pour les parcs de haute qualité, les golfs et les terrains d’honneur ;
puceSStitre.pngType tondo-broyeur à axe horizontal : certaines tondeuses frontales peuvent être aussi équipées de ce type de plateau qui permet d’intervenir dans de l’herbe plus haute et dans les prairies ;

Points à vérifier :

puceSStitre.pngSolidité : vérifier la solidité du montage du plateau sur les encrages au tracteur, la qualité des soudures, l’épaisseur des tôles, les systèmes de fixation des roues anti-scalp… ;
puceSStitre.pngLargeur : De qu’elle largeur de coupe avez-vous besoin ? Plus le plateau sera large, plus vous ferez le travail rapidement mais vous aurez aussi besoin de plus de puissance, vous consommerez plus de carburant, la machine sera plus coûteuse en maintenance, la maniabilité sera moindre. Vous ne pourrez plus intervenir sur les chantiers aux accès étroits ;
puceSStitre.pngLa hauteur de coupe et système de réglage : l’amplitude minimale et maximale de hauteur de coupe varie d’un plateau à l’autre. Vérifiez vos besoins et choisissez les hauteurs qui vous conviennent ;
puceSStitre.pngLe système pour relever le plateau de coupe : est-il hydraulique ou mécanique ? aisé à manœuvrer ? laisse-t-il un large débattement pour franchir les bordures de trottoir ?
puceSStitre.pngL’entrainement par cardan ou courroie : Le cardan est plus facile à monter et à démonter mais il faut porter des gants pour éviter d’avoir les mains pleines de graisse !!

La courroie c’est un peu plus propre, mais il ne faut pas se coincer les doigts dans les poulies !!
La courroie nécessite d’être remplacée régulièrement et le cardan doit être graissé quotidiennement ;
Le cardan transmet l’énergie sans patiner, la courroie peut patiner ce qui permet de protéger le moteur lorsque les lames se bloquent accidentellement.
A vous de choisir.
En tout état de cause ; évitez les immenses courroies avec de multiples changements d’angles qui sont source de pannes.

puceSStitre.pngLe nombre de lames et leurs sens de coupe : Sur les coupes rotatives, le nombre de lames peut varier généralement de 1 à 3. généralement, elles tournent dans le même sens afin d’éjecter l’herbe latéralement. par contre, sur les plateaux avec un ramassage central les lames tournent dans les sens opposés et rassemblent l’herbe dans la goulotte d’éjection qui se trouve sous le tracteur. Cette technique permet une bonne qualité de ramassage et, avec l’absence de projection extérieure, un travail plus en sécurité dans les lieux à grande fréquentation ;
puceSStitre.pngLes protections contre les chocs : Les plateaux de coupe les plus solides ont souvent les flancs doublés d’une plaque acier afin de limiter l’usure due aux frottements contre les bordures. Les roues folles et anti-scalp qui sont les plus exposées aux chocs doivent aussi être renforcées et protégées ;
puceSStitre.pngL’éjection latérale, arrière ou option mulching : Selon vos chantiers et le niveau d’exigence de votre client ;
puceSStitre.pngLa qualité de tonte : Selon le niveau de qualité attendu par vos clients, faites des essais et comparez les différentes tondeuses autoportées sur le terrain, dans des conditions de travail normal. Ces essais vous permettent de valider la qualité de la coupe ainsi que l’existence ou non de traces suite au passage de la machine ;
puceSStitre.pngLa facilité de démontage : Point essentiel pour assurer une maintenance efficace et régulière mais aussi pour limiter la pénibilité de la tâche aux opérateurs chargés de l’entretien de la machine ;
puceSStitre.pngLa maintenance : Des graisseurs accessibles, un plateau démontable par une seule personne, des lames faciles à démonter et le nettoyage quotidien aisé.

puceStitre.pngLe bac de ramassage : l’accessoire indispensable des gazons de qualité.

Si le volume du bac est trop petit, les opérateurs passeront plus de temps dans les transferts vers le camion pour le déchargement du gazon.
Trop grand, attention à l’encombrement, au déport, au marquage du gazon dû au poids et au risque de basculement. Il est nécessaire de prévoir des masses à l’avant afin d’assurer le contrepoids.

puceSStitre.pngLe bac est équipé d’une turbine d’aspiration déportée qui augmente la largeur de l’engin ;
puceSStitre.png Les tondeuses autoportées à ramassage central ont une goulotte placée sous la machine qui convoie l’herbe directement dans le bac ;
puceSStitre.pngLe bac peut soit benner au sol avec un système mécanique simple, soit en hauteur directement dans le camion avec un système hydraulique plus complexe.
puceSStitre.pngLe volume du bac doit correspondre à la capacité de charge de la tondeuse autoportée.

puceStitre.pngLe transport et le poids de la tondeuse autoportée

Un engin très large est aussi plus lourd, ce qui nécessite un véhicule tracteur et une remorque adaptés et complique les méthodes de transport.

puceSStitre.pngLa transmission : Aujourd’hui, le pilotage d’une tondeuse autoportée ne doit se faire qu’avec une commande au pied et un système de vitesse d’avancement proportionnel à la pression du pied. Bannissez les boites à vitesses mécaniques et leurs manipulations fastidieuses.
puceSStitre.pngLa vitesse d’avancement : Critère important lors des tontes fréquentes sur les grands terrains nécessitant des vitesses d’avancement élevées ou lors des transferts de déchargement du gazon vers le camion

puceStitre.pngLes 2 ou 4 roues motrices :

Si les surfaces de gazon sont en pente, les quatre roues motrices sont indispensables, la sécurité du pilote en dépend. Par contre, attention aux ripages des roues avant qui arrachent le gazon. Les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour limiter ce problème. Comparez les différentes méthodes.

puceStitre.pngLe blocage de différentiel :

Il permet d’éviter ponctuellement le patinage des roues, c’est un plus dans les terrains très difficiles (pente, humidité).

puceStitre.pngLe moteur : Il est le dernier critère à étudier puisqu’il doit logiquement répondre efficacement à tous les choix précédents.

puceSStitre.pngPuissance : Si le moteur est sous-dimensionné, il ne permettra pas de travailler dans de l’herbe haute et s’usera plus rapidement. S’il est surdimensionné, il génèrera des frais de carburant et de maintenance supplémentaires ;
puceSStitre.pngEnergie : Essence, GNR (gazole non routier), gaz ? quand il est possible, le choix doit se faire en calculant le coût du carburant,les couts de maintenance et le temps de retour sur investissement ;
puceSStitre.pngConsommation : Les données fournies par les constructeurs à ce sujet sont assez rares, ce que l’on peut déplorer. Le poste carburant est devenu conséquent dans le budget d’une entreprise du paysage ou d’un service d’espaces verts et nécessiterait que l’on puisse le prendre en compte.

puceStitre.pngL’homologation route :

Elle est obligatoire si vous êtes amené à circuler sur le domaine public, même pour une très courte distance.
Pour cela :
- La tondeuse autoportée nécessite une carte grise,
- Elle est équipée d’un éclairage réglementaire, de clignotants, d’un gyrophare et de deux plaques d’immatriculation,
- L’opérateur doit posséder le permis de conduire correspondant au PTAC de la machine

puceStitre.pngL’habilitation des opérateurs :

Afin d’assurer la sécurité du personnel et de garantir la bonne marche de l’entreprise, les opérateurs des tondeuses autoportées doivent être en possession de l’autorisation de conduite délivrée par le chef d’entreprise. Ce document garanti que l’opérateur à passé une visite médicale sans contre indication pour l’utilisation de ce type de machine, qu’il a suivi une formation de conduite et qu’il lui a été communiqué les consignes de sécurité des chantiers sur lesquels il doit travailler.

puceTitre.pngSources et liens


ETESIA
JOHN DEERE
KUBOTA
HUSQVARNA
ISEKI
AMAZONE
TORO
RANSOMES JACOBSEN
SHIBAURA
BCS
GIANNI FERRARI
SCAG est distribué par ATC Vert Tech
WALKER est distribué par SAELEN
GRAVELY est distribué par SAELEN
RUBI
DIXON est distribué par EMAK
GRASSHOPER est distribué par les Ets VALAIS
GRILLO
YANMAR est distribué par les Ets PAGET