Accueil Agenda > RESSOURCES DOCUMENTAIRES > ECOLES ET FORMATIONS > BTSA > BTSA Aménagements Paysagers

formation - enseignement - BTSA - Formation Initiale - Aménagements Paysagers - Lycées Privés - Lycées Publics
Mis à jour le 09/05/2013

BTSA Aménagements Paysagers

Le Brevet de Technicien Supérieur Agricole se prépare en 2 ans après un diplôme de niveau IV (Bac).
Le BTSA aménagements paysagers propose un enseignement à la fois général et technique à travers l’étude des végétaux, la topographie, la gestion et l’organisation de chantiers, l’évaluation des travaux, l’établissement de devis et contrats, la connaissance de la réglementation et des démarches administratives.
Cette formation inclut un stage de 12 à 16 semaines en entreprise.

Cette formation permet au diplômé d’être à même de réaliser et de concevoir des aménagements paysagers, ainsi que de les gérer et de les entretenir dans le temps.
Les employeurs potentiels sont les entreprises privées du paysage et les collectivités.
Selon ses compétences humaines et son engagement dans son activité professionnelle, le détenteur d’un BTSA pourra prétendre à des postes d’encadrement d’équipes.

Après quelques années d’expérience et avec les fonds d’investissement nécessaires, le diplômé en BTSA aménagements paysagers peut devenir entrepreneur du paysage.

puceTitre.pngLe métier

Pour être de bonne qualité l’aménagement et l’entretien d’espaces verts réclame un savoir-faire technique pointu.
Le technicien paysagiste doit aimer travailler dehors, ainsi que le contact de la nature, mais il doit aussi détenir de bonnes qualités organisationnelles et humaines pour gérer et superviser au mieux les travaux de son équipe d’ouvriers.

puceStitre.pngIl doit maîtriser :

- Les connaissances botaniques,
- Les techniques liées à l’entretien des parcs et jardins (conduite du matériel, entretien du gazon et des arbustes, taille des fruitiers et jeunes arbres, fertilisation, désherbage manuel et chimique, traitement de protection des plantes et techniques alternatives, ...)
- Les techniques d’aménagement paysager (terrassements paysagers, petites maçonneries, pose de clôture, installation d’arrosage intégré, plantations, engazonnement, ...)


puceSStitre.pngIl doit être capable de :

- Lire un plan
- Calculer des surfaces et des volumes,
- Passer et gérer les commandes de fournitures associées aux chantiers en cours et à venir,
- Réaliser le suivi économique des chantiers et avoir des notions de gestion
- Respecter les règles d’hygiène et de sécurité au travail.

Le sens du contact est un atout important afin de pouvoir diriger son équipe et transmettre son savoir, mais aussi pour dialoguer avec les clients.

puceTitre.pngRépartition du travail sur l’année

C’est un travail d’extérieur continu tout au long de l’année, qui ne connait pratiquement pas les arrêts pour "intempéries".
On peut toutefois classer par mois les grandes lignes des travaux saisonniers (ce classement est variable selon le climat de chaque région :

puceSStitre.pngJanvier/Février : Élagage, plantations, préparation des sols pour les créations, terrassements, petites maçonneries.
puceSStitre.pngMars : Premières tailles, préparation des sols des massifs, paillages.
puceSStitre.pngAvril : Tailles, premières tontes, premiers désherbages manuels et chimiques, premiers semis de gazons.
puceSStitre.pngMai / juin : Augmentation des tontes, engazonnements, tailles des arbustes et des haies, mise en route des arrosages automatiques, arrosage des jeunes plantations, engazonnements.
puceSStitre.pngJuillet / Août : Diminution du nombre des tontes, tailles des haies de conifères, désherbages, arrosages des jeunes plantations, contrôles des arrosages automatiques.
puceSStitre.pngSept / Octobre : reprise des tontes, taille, désherbage, semis des gazons d’automne, hivernage des arrosages automatiques
puceSStitre.pngNovembre / Décembre : Ramassage des feuilles, élagages, plantations


puceSStitre.pngToute l’année : maintenance du matériel, réalisation devis, contact clientèle, travaux de maçonnerie, pose de clôtures, installation d’arrosage automatique.

puceTitre.pngLe monde du travail

puceStitre.pngLe technicien paysagiste pourra travailler pour :

- Une entreprise du paysage (26 500 entreprises dont 94 % ont moins de 10 salariés)
- Une collectivité territoriale (mairie, conseil général, régional...)

Après quelques années d’expérience il pourra s’installer à son propre compte en tant qu’entrepreneur du paysage.


puceStitre.pngSur tout type de chantiers en création et entretien :

- Jardins privatifs (particuliers)
- Espaces urbains (parcs, squares, jardins publics, abords de voiries...)
- Espaces collectifs (immeubles, maisons de retraites, créches...)
- Espaces sportifs (terrains de sports, golfs, hippodromes...)
- Espaces d’entreprises (tertiaires, industries, commerces..)
- Espaces routiers (aménagements des abords d’autoroutes)
- Aires de jeux
- Autres.

puceStitre.pngSalaires et évolution de carrière

Les salaries du secteur du paysage bénéficient d’une Convention collective nationale (convention signée en 2008 et étendue par arrête ministériel le 16 mars 2009 -JO du 25 mars 2009).

Selon cette convention et après un temps d’expériences réussies, les titulaires d’un BTSA aménagement paysagers peuvent prétendre, à une classification en tant que Technicien Agent de Maîtrise de niveau 1 (TAM 1).

A noter : Dans la réalité du monde du travail le diplôme ne fait pas tout. Il est important aussi de démontrer à l’employeur ses qualités techniques bien sûr, mais aussi morales et humaines. L’initiative, la ponctualité, l’autonomie, le sens de la responsabilité sont entre autres des valeurs qui permettent au technicien débutant de progresser rapidement dans la grille des salaires de la convention collective.

Voir mémo fiche Paysaguide sur la convention collective nationale du paysage

puceTitre.pngListe des écoles préparant le BTSA Aménagements Paysagers

Lycées Publics
Lycées Privés


puceTitre.pngSources et liens

Projet référentiel 2013 BTSA Aménagements Paysagers


ONISEP

Union Nationale des Entrepreneurs du Paysage