Accueil Agenda > VIE DE L’ENTREPRISE > ACTIVITES COMMERCIALES > DEVIS > DEVIS

Mis à jour le 25/03/2016

DEVIS

Préalablement à la rédaction du devis il vous faut réaliser une étude détaillée, qui, reprenant vos notes et vos esquisses, vous permettra d’organiser votre futur chantier et de calculer très précisément vos coûts d’exécution des tâches.

puceTitre.pngL’étude

puceStitre.pngVous avez déjà établi votre bordereau de prix unitaire : Voir fiche « coût de revient et prix de vente »

puceStitre.pngVous connaissez les temps moyens d’exécution des tâches : voir votre bordereau …

puceStitre.pngVous avez renseigné la fiche d’ « état des lieux » lors de la visite du chantier qui vous permettra de pondérer vos prix en fonctions des difficultés particulières du chantier.

puceStitre.pngSelon le projet que vous souhaitez réaliser il vous faut établir de manière chronologique la liste des tâches.

Décomposez chacune des tâches en notant :

puceSStitre.pngLe métré correspondant à votre projet ;
puceSStitre.pngLa main d’œuvre et le matériel nécessaire à la réalisation de la tâche ;
puceSStitre.pngLe quantitatif des articles qui la composeront.

puceStitre.pngVous pouvez acheter des bordereaux de prix édités ( Batirama, La tacheronne,…), qui vous permettront d’avoir des propositions de libellés des tâches. Mais attention, contrôlez les temps d’exécution et les écarts des prix unitaires qui ne correspondent pas forcément à ceux de votre entreprise.

puceStitre.pngSi vous utilisez un logiciel dans lequel vous avez renseigné l’ensemble des tâches que vous réalisez, prenez le temps de le mettre à jour au moins une fois par an en modifiant les prix des articles et le coût de votre main d’œuvre.

Attention :
-  Prenez en compte les difficultés d’accès au chantier (talus, passage étroit…) et l’éloignement entre le lieu de stationnement du véhicule et la réalisation de l’ouvrage ;
-  Estimez les coupes : plus le tracé de l’allée sera compliqué, plus vous aurez de coupes et de chutes, et plus vous y passerez de temps.

Certains matériaux foisonnent et se tassent plus ou moins (terre végétale, terreau, sablé…) prenez en compte ces principes pour bien estimer les quantités utiles et les volumes à transporter.

puceTitre.pngLe devis

puceStitre.pngLe devis est un outil de communication entre l’entreprise de paysage et son client, il doit être clair et précis. Souvent destiné à un client profane, il doit reconstituer pratiquement la chronologie des travaux.

puceStitre.pngIl est obligatoire lorsque le montant estimé d’une prestation est supérieur à 150 € ( toutes prestations et toutes taxes comprises).

puceStitre.pngIl doit être réalisé en double exemplaire (un pour vous et un pour le client)

puceStitre.pngUn devis n’est pas seulement une estimation de prix.

Lorsqu’il est signé par les deux parties, il prend valeur de contrat et constitue un engagement ferme de la part du fournisseur comme de la part du client.

puceStitre.pngLe devis est un document contractuel régi par le droit civil. En cas de litige entre les deux parties, le devis constitue donc l’élément de référence auquel le tribunal se reporte.

puceStitre.pngUn devis composé de prix forfaitaires est tentant car plus rapide à rédiger mais attention aux litiges qui ne manqueront pas de survenir en cours de chantier et lors de la présentation de la facture.

Pour éviter ces déconvenues et fidéliser votre client préférez le devis détaillé et décomposé qui décrit les tâches et les fournitures avec précisons. Chaque point peut alors être discuté avec le client vous permettant de faire évoluer votre proposition selon le budget du client.
Un devis détaillé est le reflet de votre honnêteté, de votre sérieux et votre compétence. Il justifie l’écart de prix entre votre proposition et celles des concurrents. Il rend aussi plus difficile les contestations de la part du client « malhonnête »

En contre partie, l’entrepreneur doit être performant car le devis détaillé est un engagement sur la qualité des travaux et des fournitures qu’il doit impérativement tenir.

puceStitre.pngAprès avoir rédigé et envoyé vos devis, prévoyez de relancer vos clients après un délai de 15 jours afin de connaître leur décision, de pouvoir répondre à leurs questions et simplement de leur montrer que vous vous intéressez à leur projet. De plus il est important pour vous de pouvoir établir votre planning et de faire vos commandes en conséquence ; plus tôt vous connaîtrez la décision de votre client, meilleure sera votre organisation.

puceTitre.pngLa TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée)

puceStitre.pngLa TVA à 10 % ne peut s’appliquer que sur des fournitures (végétaux, terreau...) vendues en l’état.

Dés que ces fournitures font parties d’une prestation (la plantation) c’est la TVA à 20 % qui s’applique.
Il faut donc faire apparaître les différents taux et montant de TVA qui seront utilisés.

puceStitre.pngCas particulier des entrepreneurs individuels au régime micro-entreprise (Franchise de TVA) :

Le devis ne doit pas faire ressortir la TVA. Il faut ajouter sous le total la mention :
« TVA non applicable, article 293 B du Code Général des Impôts ».

puceTitre.pngTravaux supplémentaires

Au cas où l’entrepreneur doit exécuter des travaux non prévus dans le devis initial, il doit établir un avenant à ce devis et faire accepter et signer le document à son client.
Si l’entrepreneur exécute des travaux non prévus sans faire d’avenant au devis initial et présente une facture supérieure au montant de ce devis, le client est en droit de refuser le paiement de la différence entre le montant de la facture et celui du devis initial.

puceTitre.pngArrhes et acomptes

Vous souhaitez vous assurer du sérieux de votre client mais aussi épargner votre trésorerie, demandez lui de vous verser des arrhes ou un acompte :

Si votre client verse des arrhes, il peut se désengager, mais en perdant le montant des arrhes versées. Le professionnel peut lui aussi se désister. Il doit alors restituer au client le double des arrhes versées.

Si votre client verse un acompte, il ne peut plus se désengager.
Il est tenu de verser le solde du prix du bien ou du service commandé.
Le professionnel est en droit d’exiger ce solde et peut demander des dommages et intérêts.
Le professionnel ne peut lui non plus se désister. Il s’est engagé définitivement à livrer le bien ou à rendre la prestation de service.
S’il ne le fait pas, le consommateur est en droit d’exiger la livraison du bien ou la fourniture du service et de demander des dommages et intérêts.
Lorsqu’un professionnel vend un bien meuble ou fournit un service à un consommateur, les sommes versées d’avance sont des arrhes, sauf indication contraire du contrat. S’il s’agit d’un acompte, celui-ci doit être indiqué en lettres et en chiffres sur la facture délivrée au client.

puceSStitre.pngIl existe de nombreux logiciels spécialisés dans les travaux paysagers ou non permettant de réaliser les devis. Consultez la mémofiche Paysaguide « logiciels spécialisés »

puceTitre.pngSources et liens

Calcul des prix des travaux d’espaces verts – UNEP
Règlementation des devis et facture Pdf – CCIT de loir et cher sept 2011
Art et technique des jardins – tome 1 - JP Nourry – ed LB Baillière